Rechercher

La première collection de Kiēlē s'inspire...

… des étoffes du Kasaï (République démocratique du Congo). C’est dans la région du Kasaï que les Shoowa, l’un des peuples de l’ancien royaume Kuba du Congo, créent ces “velours” selon une technique remontant au XVII e siècle.

Une texture unique


On les reconnaît à leurs couleurs chaudes allant du jaune au brun foncé, ainsi qu’à leurs motifs géométriques et changeants. Il suffit de suivre les lignes des yeux pour se rendre compte de la complexité de leurs combinaisons. Fabriquées à partir de fibres de palmier-raphia préalablement adoucies à l’eau et au pilon, ces étoffes mêlent le tissage et la broderie.


Une fabrication artisanale


Autrefois, les hommes étaient chargés d’assouplir les fibres de palmier pour en tirer les fils que les femmes employaient ensuite pour tisser et broder. Ce long et minutieux travail donnait aux carrés de “velours” beaucoup de valeur. Ils servaient de dot pour les mariages et, cousus ensemble, devenaient des tuniques que l’on emportait jusque dans la tombe.



Kidi.



#texture #carnets #écriture