Rechercher

La magie de l’écriture manuscrite

Rencontre avec Aline Berder, férue de yoga et de wellness, fondatrice de A.B.Creatives (@a.b.c.reatives). C’est elle qui a conçu le site web Kiēlē collection.




Flot d’écriture…

J’ai toujours eu un goût pour l’écriture et les mots. Très jeune, dès l’école, j’aimais beaucoup jouer avec les mots et j’écrivais déjà avec beaucoup de plaisir. Tout cela a pris une autre dimension en 2013, année où un important changement de perspective sur la vie s’est opéré. Les mots se sont alors imposés à moi avec force. Je laissais ma main prendre le relais de mes pensées et de mes ressentis en “free writing”, une sorte de flot d’écriture qui me venait.


Anglais ou français…

Je vis depuis plusieurs années entre la France et l’Australie et désormais l’écriture me vient très facilement en anglais, mais au moment de ce changement de vie, le français, qui est ma langue maternelle, est revenu et je me suis mise à écrire dans les deux langues. Aujourd’hui les thématiques de l’éveil de conscience et del’humain me tiennent tout particulièrement à coeur et pour quelque raison que ce soit, les mots me viennent en anglais… J’écris mes propres textes et idées quand cela me vient, puis je partage. J’écris aussi beaucoup decontenu dans mon travail, et j’adore aider les gens à exprimer leurs propres messages.



Écrire… Inscrire…

J’utilise des carnets à chaque fois que je ressens un trop-plein dans ma tête et qu’il me faut prendre des notes. Je jette des mots sur le papier. Parfois c’est juste un petit paragraphe que je laisse de côté et je peux le reprendre une semaine après… Ce n’est pas une écriture quotidienne. Il m’arrive aussi assez souvent de faire des petites listes de choses pour lesquelles je suis reconnaissante ou que je souhaite manifester. Je peux les établir mentalement, mais je peux aussi les écrire parce que je trouve que cela ajoute une dimension supplémentaire à la pensée ou à l’intention que je peux avoir. À mes yeux écrire a un pouvoir encore plus fort. Tout ce qu’on met sur papier pour moi prend une autre dimension. Ça incruste les mots dans la matière.


Se souvenir…

Une autre chose que j’aime énormément est de retrouver des carnets. Comme je les garde et les date, je les relis en pensant aux grands tournants qu’il a pu y avoir dans ma vie. Je ne retombe jamais par hasard sur mes carnets, mais parce qu’à mon avis j’ai besoin de relire précisément quelque chose. Il m’est également arrivé d’écrire des choses qui étaient destinées à être relues plus tard à un autre moment de ma vie, un peu comme si je m’écrivais à moi-même mais pour le futur. Certaines choses écrites comme cela et relues plus tard m’ont parfois bouleversées.


Avoir toujours un carnet sous la main !

L’envie d’écrire me vient souvent quand je vais marcher. Ma sœur Maëlle me dit d’ailleurs de prendre un dictatophone avec moi ! Alors parfois, si j’ai mon portable quand le besoin se fait sentir, j’utilise « Notes », sinon je rentre vite à la maison, je prends mon carnet et j’écris !


Questions de formats…

je trouve pratique d’avoir un petit format avec soi. J’achète des carnets un peu partout. J’aime aussi bien avec ou sans lignes car j’ai fait une formation de graphisme-design et depuis, il m’arrive parfois de dessiner. Le dessin n’était pas mon truc au départ, mais j’ai fait disparaître en moi la petite voix qui me disait : « tu n’es pas une artiste, tu ne sais pas dessiner ». J’ai tout simplement dessiné et j’ai trouvé ça chouette :)